Partir

Partir

Partir

Voici mes impressions sur ton tableau « Partir », que je te livre telles qu’elles viennent : l’harmonie du tableau et le grand triangle central suggèrent une libération spirituelle par rapport à un chaos sûrement industriel.

Je pense à la catastrophe du Japon. Au centre, une jeune fille d’extrême orient est comme protégée, veillée par un ange d’un grand âge, aux ailes de papillon, qui se tient sur la droite, dans cet enchevêtrement de métal tordu,qu’on prendrait d’abord pour un labyrinthe.

Le mot « NO » incite à refuser cette situation et il ne reste plus qu’à PARTIR.

Les couleurs sont vibrantes, porteuses d’un espoir et d’une solution.

 

M.D.

Laisser un commentaire