La Vraie Vie

La vraie vie, celle d’un instant .

Le déjeuner sur le lit de vie est servi

avec la mort comme dé-corps.

Être sensible n’est pas être sans cible.

Qui suis-je ?

je suis

ça suffit.

J’ai rencontré le silence

je n’ai rien pu lui dire.

Être ou avoir

voilà la question.

Les hommes sont comme les nuages

ils sont tous de passage.

Un décor comme corps

Charles Baurin

Laisser un commentaire