L’artiste laisse toujours derrière lui une partie de son être

L’artiste laisse toujours derrière lui une partie de son être avec mélancolie ou bonheur. Quelle importance ! ce qu’il laisse est déjà d’un autre temps. Il s’excite à chaque nouvelle création picturale dans l’espoir enfin d’arriver, à quoi ? Il ne le sait pas au juste, mais il espère le découvrir au prochain tableau et cela des fois sans fin.

Nous sommes les  » Don Quichotte  » d’un monde qui sommeille par manque d’audace. Que notre art puisse illuminer les êtres et leur apporter l’amour.

L’homme est en mal de l’homme. Il suppute à l’infini sans jamais trouver le juste milieu. L’artiste, en témoignage de son époque, laisse les traces de son passage pour que dans l’avenir, la naissance de ce qu’il a semé puisse donner au monde la lumière qui tend à la totalité.

Le devoir de l’artiste est d’apporter par ses efforts, par son travail, par les dons qui lui sont offerts, une participation au raffinement du monde dans sa totale dévotion à l’art.

L’artiste,quoi qu’il arrive continue, comme poussé par une force étrange sur un chemin d’épais brouillard dont on ne connaît pas la destination.

Laisser un commentaire